Skip to content

Safari Attitude...

Safari Attitude...

Imaginez –vous, confortablement installé dans un fauteuil de toile verte ou de rotin, rêvasser en regardant les flammes du feu de camp qui jouent sur les verres de cherry pendant que les guides racontent des histoires toujours réinventées. Derrière, les tables sont dressés sous l’auvent...nappes blanches, vaisselles de porcelaine, couverts en argent et verres de cristal. Devant, des guerriers armés de lances montent la garde le long des lampes à pétrole harmonieusement posées entre les acacias du chemin qui mène aux tentes.

Au-dessus, imperturbable et infini, le plus beau des paysages que l’Afrique puisse offrir se déploie semble t-il pour vous seul dans le ciel étoilé. Imaginez la nuit, maintenant vierge de tout bruit humain, percée ça et là par le rugissement d’un lion.

Le safari est un état d’esprit, un art de vivre, un retour aux origines...Depuis qu’il n’est plus question de tuer mais de regarder vivre l’animal, ce sport est devenu voyage, quête de l’autre et de soi à travers lui. Aux creux de chaque vallée, de chaque montagne, de chaque forêt, au bord de chaque plaine, de chaque lac, de chaque désert, c’est tout un univers qui prend vie. A chaque rencontre, une nouvelle histoire se crée, unique et incomparable, indissociable de l’objet même de la rencontre auquel elle doit son existence et sa saveur. Aussi ne peut-on parler de safari qu’au pluriel, au risque de trahir cette osmose complète entre l’homme et la nature qui, par définition, dépend irrémédiablement du contexte dans lequel elle a lieu.


L’Afrique restera à tout jamais, le lieu privilégié et plus encore l’âme de cette expérience unique. C’est d’ailleurs cette terre, avec ses paysages, sa faune, sa culture, son climat et ses odeurs, qui a inspiré la création du concept même du safari. C’est ce continent et nul autre qui a donné envie aux hommes de s’intéresser au monde sauvage, de traquer la moindre de ses particularités, de le saisir enfin, que ce soit pour le détruire ou, comme ce ne fut le cas que bien tard, pour l’immortalisé sur une pellicule photographique. Le fait que l’Afrique soit le berceau de l’humanité n’est peut être pas étranger à ce phénomène qui se manifeste par un désir, évident et irrésistible, de retour aux sources. Mais on ne peut pas davantage réduire le safari au safari d’Afrique, car ce pays est un monde en soi. Un monde vaste, multiple, complexe, varié et si riche qu’il offre au voyageur autant de facettes qu’il existe de pays, autant d’expériences radicalement différentes qu’il existe de safaris africains.

Trackbacks

No Trackbacks

Comments

Display comments as Linear | Threaded

No comments

The author does not allow comments to this entry

Add Comment

Enclosing asterisks marks text as bold (*word*), underscore are made via _word_.
Standard emoticons like :-) and ;-) are converted to images.

To prevent automated Bots from commentspamming, please enter the string you see in the image below in the appropriate input box. Your comment will only be submitted if the strings match. Please ensure that your browser supports and accepts cookies, or your comment cannot be verified correctly.
CAPTCHA

Form options